Skip to content

Humanitaire

Voir l’agenda humanitaire

bside_cartes-sida

Depuis 2009, le Fonds agnès b. a participé aux actions de nombreuses ONG en France comme à travers le monde : Médecins du Monde, UNICEF France, HHESS, Solidarités International, Action contre la faim, Solidarité Sida, Amnesty International…

Sensible à la garantie des droits humains fondamentaux, le Fonds agnès b. soutient des projets liés au développement de services durables permettant l’accès à l’eau potable et à l’alimentation, à l’éducation et à la santé, autant d’enjeux environnementaux, sociaux et sanitaires, qui lui semblent majeurs.

En 2016, face à l’urgence humanitaire absolue des populations fuyant des zones de guerre de plus en plus étendues, le Fonds s’est particulièrement impliqué dans des actions d’aide aux réfugiés.

SOS Méditerranée : secours aux migrants

Agnès b. soutient l’Association européenne de sauvetage en mer SOS Méditerranée, en créant une écharpe vendue à son profit. www.sosmediterranee.fr

echarpe-sos

Cette association a été lancée en mai 2015 sur le modèle historique des sociétés de sauvetage civiles créées au XIXe siècle dans les États du Nord de l’Europe, lorsque les Européens quittaient leur continent pour rejoindre l’Amérique. Pour SOS Méditerranée « la société civile doit contribuer, de manière indépendante, pérenne et en dehors des agendas politiques, à une mission de sauvetage en mer insuffisamment prise en compte par les pouvoirs publics, dans un contexte d’urgence humanitaire absolue. »

Médecins du monde & l’UNICEF : ACCÈS aux soins [Nord-Pas-de-Calais, FRANCE]

En janvier 2016, le Fonds de dotation agnès b. a participé aux dons matériels nécessaires à Médecins du monde pour affronter la catastrophe humanitaire qui touche les camps d’exilés de Grande-Synthe et de Calais. L’objectif de Médecins du Monde sur la région Nord-Pas-de-Calais est de permettre l’accès des migrants aux soins et aux droits, et d’améliorer leurs conditions d’hygiène et d’hébergement.

Dans ce cadre, et en partenariat avec l’UNICEF France, le Fonds de dotation distribue des Kit Jouets pour l’aide au développement des enfants.

Solidarité sida [france]

Le fonds de dotation et agnès b. participent à la lutte contre le sida et souhaitent agir pour la prévention en lien avec les associations et acteurs de terrain. Chaque année, nous sommes partenaire de Solidarité Sida  et notamment au travers de son festival Solidays .

Aider

Solidarité Sida, partenaire et porte-parole de plus de 100 associations françaises et étrangères, mise sur la complémentarité des compétences. Soutenir l’autonomie des communautés et des associations locales, accompagner les malades, faciliter l’accès aux soins et aux droits des plus démunis et redonner espoir aux enfants vulnérables sont autant d’exemples d’initiatives de terrain que l’association soutient. En savoir + :  www.solidarite-sida.org/missions/aider/

Prévenir

La sensibilisation et la prévention font partie intégrante du combat. Depuis sa création, Solidarité Sida organise des actions de prévention sur le terrain en allant à la rencontre des jeunes. Placées sous le signe de l’échange et de l’interactivité, ces rencontres permettent d’apporter des réponses concrètes à toutes les questions liées au sida (modes de transmission, comportements à risque, dépistage, etc.), mais aussi à la sexualité, à la contraception et aux infections sexuellement transmissibles. En savoir + : www.solidarite-sida.org/missions/prevenir/

Défendre

Solidarité Sida renforce son combat par des actions de lobbying et de plaidoyer en faveur d’un accès universel aux traitements. Interpeller les gouvernements et faire pression auprès des décideurs politiques et économiques constituent des leviers d’actions essentiels à la défense des intérêts et du droit à la santé des personnes vivant avec le VIH.
En savoir + : www.solidarite-sida.org/missions/defendre/

sida
Tout au long de l’année, des préservatifs sont distribués gratuitement dans les boutiques agnès b.

Médecins sans frontières : des minilab pour L’INNOVATION ET LA RECHERCHE

La Fondation MSF est consciente des impacts de l’innovation et de la recherche sur la qualité des opérations de MSF. Pour cela, elle s’est donné comme priorité le soutien à plusieurs projets innovants. Le projet Mini-Lab permet de lutter contre l’antibio-résistance : cette résistance aux antibiotiques a été observée comme un problème de santé publique à l’échelle mondiale. L’installation de ce laboratoire sur des sites où MSF est présente et traite des infections graves permettra d’améliorer la prise en charge des patients en déterminant quelle bactérie provoque l’infection et quelle est la résistance aux antibiotiques de cette bactérie, afin de déterminer le traitement approprié pour le malade.

Handicap sans frontières : ACCÈS À La santé [côte d’ivoire]

Le soutien d’Agnès b. à Handicap sans frontières en Côte d’Ivoire date de 2001, pour la construction de la Pépinière de Man, d’un puit et d’un château d’eau. Il s’est poursuivi en 2004 pour la création de deux écoles primaires Agnès b. – Handicap sans frontières.

Ce partenariat a également permis depuis 2011 de financer le lancement d’une coopérative (élevage et exploitation agricole) pour les femmes du village de Singouin. Avec Eau sans frontières, le Fonds a contribué depuis 2009 à l’entretien et au fonctionnement du Dispensaire « agnès » de la Pépinière de Man, à l’équipement de l’école et, en 2014, à la rénovation de la Pouponnière, orphelinat qui accueille une cinquantaine d’enfants.

En 2015, c’est pour l’école primaire de Yenalé qu’Handicap sans frontières a pu faire construire 3 classes et des sanitaires adaptés à l’accueil des élèves handicapés et fournir 5 fauteuils roulants.

huma-2

Il était une fois dans l’oued : accès à l’éducation [Niger]

« Il était une fois dans l’oued » est une association d’aide au développement d’écoles rurales semi-nomades dans la région de l’Aïr au Niger.

Les touaregs nigériens – environ deux millions de personnes – sont écartelés entre cinq frontières, au Niger, Mali, Algérie, Libye et Tchad. La scolarisation n’est plus assurée que dans quelques gros villages et ne peut être prise en charge pour la plupart de ces communautés touaregs isolées. C’est dans ce contexte qu’a germé l’idée chez les Touaregs, d’une école adaptée à la vie de leurs campements : « l’école nomade », composée d’une classe fixe, construite en dur, et de classes en nattes mobiles pouvant suivre les déplacements des familles en fonction des besoins de l’élevage transhumant. Les instituteurs sont touaregs et les programmes sont ceux de l’enseignement national nigérien. Étant donné la situation économique du pays, l’association française récolte les fonds et fournitures nécessaires à ces écoles nomades, assure le salaire des instituteurs et participe financièrement à l’entretien des classes, des pharmacies et des bibliothèques.

Amnesty international : soutien aux correspondants de guerre

Amnesty International s’est associé à Moises Saman, photographe de l’agence Magnum, qui travaille depuis cinq ans sur les « printemps arabe » en se rendant régulièrement en Syrie, Irak, Egypte, Libye, Tunisie et Jordanie.

Discordia, l’exposition et le livre photo issus de ce travail, ont été présentés à Paris du 22 au 27 février 2016 chez agnès b. en association avec Amnesty International, La Fondation Warm et le Prix Bayeux-Calvados des Correspondants de Guerre.

huma_3

Centre primo levi : pétition contre la torture

En février 2016, Agnès prend part à la première pétition silencieuse organisée par le Centre Primo Lévi pour faire connaître son action auprès des victimes de la torture qui arrivent en France. Elle sera interviewée par Malika Ménard pour sensibiliser les internautes à l’action du Centre Primo Levi. Cette vidéo sera diffusée sur la partie éditoriale du moteur de recherche yahoo.