Skip to content

AMERICAS⎢Bernard Plossu & Mark Cohen

Une exposition du 3 mars au 15 avril 2017 à la galerie du jour agnès b.

 

deming-nouveau-mexique-19812016-bernard-plossu_2_1400_935
Deming, Nouveau Mexique, 1981 © 2016 Bernard Plossu / Éditions Textuel

Cohen_6951_Spread_04

 

La limite des frontières

À la fin des années 1960, le photographe français Bernard Plossu découvre les États-Unis depuis le Mexique. Au milieu des années 1970, il pose ses valises au Nouveau-Mexique pour y fonder sa famille. Sa pratique photographique y prend une nouvelle ampleur face à l’immensité et à la diversité des lieux qui s’offrent au regard de l’artiste. En 1974, Il éprouve le désir de revenir sur les lisières du Mexique et particulièrement du côté de « la frontera », afin d’enregistrer les bruits de la vie mexicaine qui contrastent avec le silence du conformisme américain. De là, il constate que la précarité, la pauvreté et le désenchantement restent communs aux deux pays.

On ne prend pas une photographie, on la « voit », puis on la partage avec les autres. Je pratique la photographie pour être de plain-pied avec le monde et ce qui se passe.

Bernard Plossu

Les photographies de Plossu s’apparentent à une expérience existentielle, le récit initiatique autant que le journal de bord de son voyage de près de 15 ans dans l’Ouest américain, et dont le fil s’étire à l’infini comme ces longues routes américaines qui traversent le territoire en se jouant des frontières.

En photographie, on ne capture pas le temps, on l’évoque. Il coule comme du sable fin, sans fin, et les paysages qui changent n’y changent rien

Bernard Plossu

AR1MSC3347
En route vers le sud, Nouveau Mexique, 1981 © 2016 Bernard Plossu / Éditions Textuel

 

La voyage sensible

Et c’est à l’américain Mark Cohen de prendre le relai dès les années 1980 avec une série de huit voyages au Mexique. En passant par Mexico, il capte les détails de la vie urbaine, furtive et singulière.

Il faut se mettre dans la situation non pas de chercher l’image, mais de vouloir la trouver, qu’elle se donne à vous en quelque sorte, quelque part à mi-chemin entre « créer un moment » et « recevoir un don de ce moment »

Mark Cohen

Il expérimenta jusqu’en 2003 la représentation en photographie à travers son parcours du Mexique en transformation pour créer des images au plus précis de la condition humaine.

5798ba2ec7645xb-cohen-172
Mexico, december 1992, © Mark Cohen

 

VERNISSAGE : Jeudi 2 mars

18h30

http://www.galeriedujour.com


Bernard Plossu est présenté en collaboration avec la galerie Camera Obscura

Bernard Plossu est également représenté par la galerie La Réverbère, Lyon.

Publications

Mark Cohen, Mexico, éditions Xavier Barral, 2016

Bernard Plossu, Western Colors, éditions Textuel, 2016

Crédit photo de couverture :  Taos, Nouveau Mexique, 1979 © 2016 Bernard Plossu / Éditions Textuel

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone